Photo by Sydney Sims on Unsplash

On fait souvent l’erreur de confondre « santé mentale » et « maladie mentale ». Bien que ces deux composantes soient étroitement liées, la santé mentale est aussi importante que la santé physique et fait partie intégrante de l’équilibre vital d’une personne.

Il n’y a pas de santé sans santé mentale

 

La santé physique et la santé mentale sont indissociables et forment un équilibre représentant l’état de santé général d’une personne. Selon la définition de la Constitution de l’OMS, « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ».

La santé mentale est donc la base du bien-être d’un individu et va déterminer sa capacité à répondre aux exigences et problématiques du quotidien.

Christophe Tzourio, investigateur principal i-Share, et Anne-Cécile Rahis, directrice adjointe de l’Espace santé étudiants Bordeaux, nous en parlaient en mars dernier ICI.

Également, la santé mentale dépend beaucoup de l’état de santé physique d’une personne, et inversement.

Selon l’infographie de mars 2016 de PSYCOM sur le lien entre la santé mentale et physique, certaines maladies physiques (cancers, diabète, IST, maladies cardio-vasculaires) peuvent provoquer une dépression chez certains individus touchés par celles-ci. Inversement, des personnes atteintes de troubles psychiques (troubles bipolaires, schizophrènie, dépression, anxiété, addictions…) auront plus de chances de développer ou d’aggraver des maladies physiques.

 

Un tabou à briser et un équilibre à trouver

 

Malheureusement, la santé mentale est encore un sujet tabou auprès des étudiants et des personnes concernées qui ne veulent pas en parler, par crainte d’être catégorisés ou d’être définis comme sujets à certains troubles mentaux ; la faute à la comparaison erronée entre santé mentale et maladie mentale.

Une étude québécoise sur la santé mentale indique « qu’à cause des tabous entourant le mental, les personnes vivant avec des déficiences ou des handicaps mentaux sont stigmatisées, voire exclues de la société ».

Malgré ces sujets toujours brûlants, la santé mentale constitue un équilibre dynamique entre les différentes sphères de la vie et doit inclure la santé physique. Les questions sont encore nombreuses à ce sujet et les débats multiples, notamment au Canada et en France.

Les individus trouveraient plus facilement un équilibre si cette question n’était pas si difficile d’accès et si les langues se déliaient peu à peu.

 

VL

 

Photo by Sydney Sims on Unsplash

 

Sources :