Sais-tu reconnaître les signes d’un AVC ?

À l’occasion de la journée mondiale des Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC), i-Share souhaite vous rappeler les symptômes annonciateurs de cet événement, souvent classé comme urgence vitale pour sa victime. Décryptage.

Les AIT (Accidents Ischémiques Transitoires), symptômes à ne pas négliger…

Selon l’OMS, « un accident vasculaire cérébral résulte de l’interruption de la circulation sanguine dans le cerveau, en général quand un vaisseau sanguin éclate ou est bloqué par un caillot. L’apport en oxygène et en nutriments est stoppé, ce qui endommage les tissus cérébraux ». Ces accidents, souvent très graves, représentent une urgence vitale pour les victimes touchées.

Néanmoins, certains symptômes et facteurs de risques peuvent être surveillés afin de prévenir cet événement.

Les AIT sont des accidents cérébraux souvent précurseurs des AVC. Ils présentent certains symptômes, souvent furtifs, pouvant constituer de véritables signaux d’alerte visibles et interprétables. En effet, un tiers des accidents ischémiques durables et des infarctus cérébraux sont précédés par ces symptômes. De quoi ne pas les ignorer.

Ces accidents sont reconnaissables par des troubles physiques et psychologiques brefs, assez facilement identifiables :

  • Paralysie d’un côté du visage ou d’un membre
  • Troubles de la vision
  • Troubles de la sensibilité d’un membre ou d’un côté du corps
  • Troubles du langage, difficulté à s’exprimer et propos incohérents
  • Troubles de l’équilibre
  • Troubles de la compréhension

Même si ces troubles ne laissent aucune séquelle, ils multiplient les chances d’apparition d’un AVC. Selon l’American Heart Association, « une personne victime d’un ou plusieurs AIT a 9,5 fois plus de risques d’avoir un AVC qu’une personne du même âge et du même sexe n’en ayant jamais eu ».

…qui mènent aux premiers signes de l’AVC, une urgence vitale !

Bien que les symptômes de l’AVC varient en fonction de la zone cérébrale touchée, on peut quand même établir une liste de certains signaux survenant fréquemment en cas d’AVC. Les heures qui suivent l’apparition de ceux-ci sont capitales. Une identification de ces affections et une réaction rapide peut réduire énormément le risque de lésions ainsi que la gravité des séquelles.

Voici les premiers signes annonciateurs d’un AVC :

  • Faiblesse musculaire, engourdissement des membres
  • Troubles visuels (perte de la moitié du champ de vision, doublement de la vision, perte de la vision d’un œil…)
  • Troubles du langage (incapacité à articuler, propos incohérents, mauvaise compréhension des mots…)
  • Maux de tête puissants et inhabituels, apparition de nausées…
  • Perte d’équilibre, chutes, vertiges
  • Troubles de la conscience, somnolence, coma

Si ces premiers signes apparaissent, il est urgent d’appeler le SAMU (15) au plus vite. Une réaction rapide augmentera les chances de survie et d’atténuation des dommages sur le cerveau.

 

VL

 

Photo by Ben White on Unsplash

 

Sources :