• Etudiants relais i-Share 2019
  • Etudiants relais i-Share
  • Etudiants relais i-Share
  • Etudiants relais i-Share
  • Etudiants relais i-Share
  • Etudiants relais i-Share
  • Etudiants relais i-Share
  • Les étudiants relais i-Share
  • Les étudiants relais i-Share
  • Les étudiants relais i-Share
  • Etudiants relais i-Share
  • Etudiants relais i-Share
  • Etudiants relais i-Share
  • Etudiants relais i-Share
  • Etudiants relais i-Share
  • Etudiants relais i-Share
  • Etudiants relais i-Share
  • Etudiants relais i-Share
  • Etudiants relais i-Share
  • Etudiants relais i-Share
  • Etudiants relais i-Share
  • Etudiants relais i-Share
  • Etudiants relais i-Share
  • Etudiants relais i-Share
  • Etudiants relais i-Share

112. Ils sont 112 étudiants relais à avoir arpenté les campus de Bordeaux, Versailles, Paris, Nice ou encore La Réunion depuis 2013. L’objectif : informer et donner envie aux étudiants de participer à la plus grande étude sur la santé des jeunes !

Une communication de proximité

Qui de mieux pour s'adresser à un étudiant qu'un étudiant ? C'est comme cela que l'équipe i-Share a décidé de s'appuyer sur les étudiant.e.s relais. Il s'agit d'un emploi étudiant (10h par mois) dont la mission principale consiste à promouvoir l'étude i-Share à ses pairs.

Facile, non ? Pas tant que ça.

Il faut avant tout être convaincu.e de l'intérêt de l'étude pour pouvoir convaincre en retour. Les étudiant.e.s relais doivent donner envie, savoir expliquer rapidement et simplement combien la participation d'un individu est importante pour l'ensemble du groupe étudié. Ils/elles doivent être à l'aise à l'oral, savoir s'exprimer de façon claire, concise tout en étant honnêtes et justes. Mais les étudiant.e.s relais se doivent surtout de transmettre une énergie positive à leur auditoire. 

Des actions diverses

  • Stands d'information avec ou sans café/thé/biscuits en intérieur, en extérieur, parfois sous un soleil de plomb ou dans le froid hivernal ; 
  • Interventions en amphi et/ou TD en 5 min top chrono ;
  • Seul.e ou en binôme en mode "sauvage" pour alpaguer les groupes  d'étudiant.e.s en pause devant la BU ;
  • Porte-à-porte ;
  • A l'accueil du CHU Pellegrin à Bordeaux à 7h du mat pour accueillir les participants à la prise de sang de la biobanque ou à l'IRM toute la journée pour les accompagner et leur faire passer des tests sur tablettes ;
  • Action de phoning pour rappeler aux Sharers de remplir leur questionnaire de suivi.

Toutes ces actions ont permis (et permettent toujours pour certaines) de convaincre plus de 20 800 personnes à participer à l'étude i-Share.

C'est sans compter sur le "i-share style" ;-)

Le "i-Share style"

En effet, pour convaincre, selon les étudiant.e.s relais i-Share, il ne suffit pas juste d'informer mais bien de transmettre un message le plus positivement possible. C'est pourquoi tous se sont, dès le début, appliqués à être particulièrement souriants, à l'écoute, attentifs aux étudiants qui acceptaient de prendre de leur temps pour i-Share.

L'enjeu est bien évidemment que les futurs participants obtiennent toutes les informations nécessaires sur l'étude pour décider eux-mêmes de s'inscrire et de répondre aux questionnaires. Mais finalement, c'est aussi et avant tout de créer un instant positif et bienveillant entre i-Share et les étudiants. C'est ça le "i-Share style" !

L'étude i-Share est là pour les étudiant.e.s par les étudiant.e.s, pour leur santé, sa prise en charge et l'avancée de la recherche en santé.

Sans la participation active des étudiant.e.s, l'étude i-Share n'existerait tout simplement pas.

 

Merci à tous nos Sharers pour leur participation et à tous nos étudiant.e.s relais pour leur motivation !

EM