La syphilis c'est quoi ?!

Pour la première fois depuis le début des années 2000, les pays européens enregistrent plus de cas de syphilis que de VIH.

Une hausse spectaculaire du nombre d’infections en Europe

Alors que cette infection très contagieuse avait fortement diminué en Europe, un récent rapport du Centre Européen de Prévention et de Contrôle des Maladies (CEPCM) mené dans 23 pays européens atteste que cette maladie infectieuse est en forte recrudescence. En effet, le nombre de cas aurait augmenté de 70% pour atteindre 33 000 cas en 2017. En France, il a triplé en 2017 pour atteindre 1748 nouveaux cas. Et, pour la première fois depuis le début des années 2000, les pays de l’UE ont enregistré plus de cas de syphilis que de VIH. 

« L'augmentation des infections à la syphilis que nous constatons en Europe, ainsi que dans d'autres pays du monde, est le résultat de plusieurs facteurs tels que les relations sexuelles sans préservatif et les multiples partenaires sexuels, associées à une peur réduite de contracter le VIH »explique l'un des membres du CEPCM, Andrew Amato-Gauci,  spécialiste en épidémiologie et santé publique et responsable du programme sur le VIH, les IST et l’hépatite virale au Centre européen de prévention et de contrôle des maladies.

Une infection hautement contagieuse 

La syphilis est une maladie infectieuse et contagieuse causée par la bactérie : le tréponème pâle. Elle se transmet lors d’un rapport sexuel non protégé mais pas seulement. L’infection se transmet également par contact avec une lésion de la peau (à la bouche par exemple), par le sang ou de la mère à l’enfant lors de l’accouchement. 

La maladie se développe en trois stades avec des symptômes différents à chaque stade et avec des périodes de latence.

  • De 10 à 90 jours après l’infection, un chancre (petite plaie indolore) peut apparaître sur les muqueuses (pénis, testicules, clitoris, vagin, anus, téton, rectum, lèvres, bouche, gorge) ou parfois sur la peau. Le chancre peut être amené à disparaître au bout de quelques semaines sans traitement. Cependant, l’infection est toujours présente dans l'organisme. Pour éviter de contaminer son/sa partenaire, le préservatif est obligatoire à chaque rapport sexuel. 
  • Au deuxième stade de l’infection, des éruptions cutanées (rougeurs sur la poitrine, le dos, les paumes des mains et plantes des pieds, les zones génitales) apparaissent. Cette éruption cutanée peut avoir lieu de façon simultanée au chancre ou plusieurs années après. Il est également possible de ressentir des douleurs articulaires et musculaires, d’avoir de la fièvre et/ou de constater la perte de cheveux en plaques. 
  • De 5 à 30 ans après, l’infection est plus difficile à soigner. Elle peut atteindre certains organes et provoquer des lésions sévères des organes vitaux et du système nerveux (cœur, cerveau, yeux et os).

La syphilis se traite à l’aide d’antibiotiques, par comprimés ou injections.

Dépistage et prévention

Il existe différents dépistages possibles. En cas de résultat positif, un test « de confirmation » devra être fait. 

  • Test sanguin classique : prise de sang dont le résultat est connu une semaine plus tard. 
  • Test sanguin rapide : une goutte de sang prise au bout du doigt dont le résultat est connu 20 minutes plus tard. 

Les tests sanguins deviennent positifs entre 15 à 20 jours après la contamination, mais un délai de certitude de 3 mois est nécessaire entre la prise de risque et le test pour affirmer qu’un test négatif signifie l’absence de syphilis avec 100% de fiabilité́.

Il n'existe, à l'heure actuelle, aucun vaccin ni traitement préventif. Le préservatif est le seul moyen de se protéger contre cette infection. Il est recommandé de se faire dépister régulièrement lorsque l’on est exposé à des situations à risques fréquemment. 

 

CO

Sources :

http://www.preventionist.org/quelles-sont-les-differentes-ist/la-syphilis

https://www.francetvinfo.fr/sante/sexo/les-gens-ont-moins-peur-les-cas-d...

http://www.info-ist.fr/tout-savoir-sur-les-ist/syphilis.html?gclid=Cj0KC...

Photo on Freepik