logo University of Waterloo

Santé mentale, intelligence artificielle, chatbot, app, les scientifiques de l’équipe i-Share et de l’université de Waterloo joignent leurs forces.

Dans i-Share, on s’intéresse tout particulièrement à la santé mentale des étudiants et Christophe Tzourio, Ilaria Montagni et Melissa Macalli de notre équipe scientifique travaillent actuellement sur le sujet à travers le développement d’une application mobile.

Il n’en fallait pas plus pour intéresser les équipes de recherche en santé publique et en informatique appliquée à la santé de l’Université de Waterloo au Canada (oui, oui, c’est bien eux qui ont développé le BlackBerry) et obtenir une bourse Bordeaux-Waterloo Joint Grant pour favoriser la collaboration entre les équipes de recherche des deux pays.

La santé mentale online

Les objectifs du projet d’étude de la santé mentale des étudiants via l’application mobile sont :

  • D’étudier les fluctuations et la variabilité d’indicateurs de santé mentale (pensées suicidaires, stress, dépressivité…) en utilisant la méthode de l’évaluation en vie quotidienne (EMA pour Ecological Momentary Assessments).
  • De mettre en place et de tester une intervention de type action de prévention en littératie en santé mentale. Vous vous demandez ce qu’est la littératie ? On vous en parlait ici.
  • D’étudier l’usage et l’acceptabilité de ce type d’action basée sur une application mobile dans le domaine de la santé mentale auprès des étudiants (entretiens, focus groupes..).

Une collaboration haut de gamme

La collaboration avec Waterloo permettra d’aider l’équipe i-Share à avoir une vision claire et exhaustive des techniques informatiques et des applications mobiles permettant de faire appel à la méthode d’évaluation en vie quotidienne. L’équipe de Waterloo pourra donner un avis de qualité concernant les applications mobiles existantes et saura fournir à i-Share une estimation précise de la charge de travail nécessaire en termes de développement informatique afin d’adapter les solutions existantes au projet de recherche.

D’autre part, i-Share s’intéresse également aux technologies permettant d’enregistrer des paramètres reliant l’état de santé mentale à, par exemple, l’activité physique, le sommeil, l’activité cardiaque, la pression artérielle ou encore l’activité électrodermale. Sur ce sujet, l’expertise de Waterloo sera également une source d’informations précieuse.

 

Une première visite des canadiens à Bordeaux est prévue les 23 et 24 mars prochains avec la venue de Plinio MORITA, directeur du Ubiquitous Health Technology Lab (UbiLab) et de Pedro Elkind Velmovitsky, doctorant et développeur d’applications mobiles !

 

To be continued.

EM