Ce mystérieux virus venu de Chine : une pandémie mondiale ?

Tout a commencé en Chine, à Wuhan, plus précisément dans un marché de la ville en décembre 2019. La propagation d’un nouveau virus entraînant une pathologie respiratoire grave.

Aujourd’hui plus de 2700 cas ont été diagnostiqués en Chine mais aussi au Japon, en Corée du Sud, en Thaïlande, aux Etats-Unis ainsi qu'en France. De nombreuses communes chinoises ont été mises en quarantaine. Le risque d'une épidémie mondiale grandit de jours en jours. Le virus a déjà causé la mort de 80 personnes.

Alors qu'est-ce qu'un coronavirus, quels sont ses effets et pourquoi fait-il aussi peur? 

 

Virus ressemblant au Sras (maladie infectieuse des poumons), il provoque des symptômes grippaux (fièvre, tremblements, fatigue) suivi de syndromes respiratoires sévères. À quelques jours de la célébration du Nouvel An chinois, les autorités chinoises s’inquiètent de la propagation de ce virus, d’autant plus qu’une transmission interhumaine est probable. En effet, les déplacements dans les familles pour célébrer le nouvel an sont nombreux et risquent d’intensifier la propagation du virus.

Une épidémie mondiale ? 

Une réunion d’urgence de l’OMS a eu lieu mercredi dernier afin d’évaluer les risques de propagation mondiale. C’est un risque qui est déjà surveillé, notamment aux USA dans les aéroports : un contrôle de l’état de santé des passagers provenant de Wuhan est effectué. Quelques jours plus tard, de nombreux pays d'Asie ainsi que la Russie renforcent ces contrôles pour les vols en provenance des zones à risques.En effet, près de la moitié des provinces du pays sont touchées par le virus, dont des mégalopoles comme Pékin, Shenzhen ou encore Shanghai. 

Evolution possible de ce virus : la mutation ? 

Selon les autorités chinoises, le coronavirus qui se transmet par voies respiratoires «pourrait muter et se propager plus facilement». Il est difficile d’identifier son origine mais on pense qu’il provient d’animaux morts ou vivants vendus dans ce marché de la ville de Wuhan. 

De plus, la particularité de ce virus est qu’on ne peut pas le traiter avec des antibiotiques, qui n’agissent pas sur les virus mais sur les bactéries. Le virus ne vit que lorsqu’il est à l'intérieur de l’organisme. Il est donc difficile à éradiquer et à traiter. « Les coronavirus sont une famille de virus dont on sait qu’ils peuvent muter et évoluer rapidement, comme cela a été le cas pour le SRAS, explique Sylvie Behillil, responsable adjointe du Centre National de référence des virus des infections respiratoires (CNR) – dont la grippe – à l'Institut Pasteur. 
Une mutation peut entraîner des effets différents : augmenter la contagiosité du virus c’est-à-dire une transmission plus facile ou plus virulente entre les hommes ou le rendre moins virulent au contraire. Une mise en quarantaine de la ville interdit les entrées ou sorties de Wuhan. 

Et la France dans tout ça ? 

En ce moment, la plupart des pays sont attentifs et contrôlent les arrivées aux aéroports des passagers provenant des zones à risques. La France en fait partie. Des contrôles de l’état de santé sont donc effectués afin de réduire les risques de propagation du virus. Pourtant, on compte aujourd'hui 3 cas en France (2 à Paris et 1 à Bordeaux) ainsi qu'une dizaine de personnes surveillées suceptibles d'avoir contracté le virus. 
Les autorités françaises vont rapatrier les Français bloqués à Wuhan. La période d'incubation de 15 jours nous laisse dans le doute quant à la contamination des personnes qui seront rapatriées en France. 
De plus, la France est déjà touchée par la grippe saisonnière en ce moment (nous vous en parlions ici). Les mesures de précautions sont mises en place. Les “bons gestes” tels que le lavage des mains régulier et le port d’un masque sont plus qu'encouragés. 

 

E.A

 

sources

+ d'infos : 

 

Credits images :

  • HO / BRITISH HEALTH PROTECTION AGENCY - AFP
  •  John SAEKI, STAFF - AFP